Publié le 11 mars 2014

Je vous présente l’un de mes derniers textes pour le site jaime5a10.ca : le chou kale. Pour connaître la valeur nutritive de ce super crucifère, consultez le tableau directement sur le site. Bonne découverte!

Le chou borécole porte également le nom de chou vert frisé. En anglais, on l’appelle « kale », qui se prononce « kayle ». Le borécole compte parmi les plus anciens membres de la famille des crucifères, tout comme le brocoli et le chou-rave. Connu depuis des milliers d’années, il serait originaire des pays situés de l’est de l’Europe à l’ouest de l’Asie. La particularité du chou vert frisé est qu’il pousse en feuilles et non en pomme comme la plupart de ses confrères. C’est un chou qui a beaucoup de style, avec ses feuilles frisées en « dentelles » d’un vert éclatant. Au cours des dernières années, le borécole a grandement gagné en popularité notamment grâce à son apport nutritif impressionnant et à sa versatilité en cuisine.

Nutriments et bienfaits

Les légumes crucifères, comme le chou vert frisé, sont parmi les principaux responsables de la réduction du risque global de cancer associée à la consommation de fruits et légumes. De plus, le chou borécole contient de la lutéine et de la zéaxanthine, de puissants composés anticancéreux, qui contribuent à la prévention des cataractes, de la dégénérescence maculaire et du glaucome.

Le chou borécole se mange autant cru que cuit. Consommé cru, il regorge d’une gamme impressionnante de nutriments variés. Par exemple, une tasse de chou vert frisé contient 2 g de fibres (autant qu’une orange), 544 µg de vitamine A (plus qu’une carotte), 96 mg de calcium (autant que 50 g de fromage brie), 85 mg de vitamine C (autant qu’un pamplemousse) et 289 µg de vitamine K alors que les apports quotidiens recommandés sont de 80 µg. Cette star des crucifères mérite définitivement une place de choix dans notre assiette!

Nouilles soba au tofu, chou kale et furikake – source : bouchepleine.com

Achat et conservation

À l’achat, choisir un chou vert frisé dont les feuilles sont fermes, évitant celles qui sont molles ou jaunies. Pour un maximum de fraîcheur, on garde le chou au frigo, non lavé, dans le bac à légumes. On peut aussi l’emballer dans un papier absorbant humide et le placer dans un sac de plastique.

Utilisations culinaires

Primo, bien laver le chou borécole car ses feuilles cachent parfois du sable. Ensuite, à vous de décider! Comme le chou vert frisé possède une belle saveur prononcée et que ses feuilles sont fermes, on peut le manger cru ou cuit. Certaines personnes vont aimer « masser » les feuilles avec de l’huile ou une vinaigrette avant de les apprêter crues. Une fois « détendues », les feuilles exaltent une riche couleur verte, prêtent pour une salade par exemple. Cela dit, on peut très bien consommer le chou vert frisé tel quel, sans le préliminaire du massage! Le chou vert frisé est également très savoureux cuit à l’étuvé, sauté ou bouilli.

Trucs cuistot

• Pour débuter la journée avec énergie, on prépare un jus vert! On combine au mélangeur du chou vert frisé, une pomme, une branche de céleri et juste assez de jus d’orange pour bien mélanger le tout. • Les agrumes, les fromages, les noix et les graines se marient parfaitement à la saveur légèrement piquante du chou vert frisé. Par exemple, pour une salade riche en texture et en saveur, on combine chou borécole, fromage de chèvre, bâtonnets d’amandes grillées et suprêmes d’orange, le tout relevé d’une vinaigrette au miel. • Le chou borécole s’incorpore bien aux omelettes, quiches, plats à base de pâtes et ragoûts. • Compagnon parfait des plats asiatiques, on ajoute le borécole à la soupe miso et aux sautés. L’ail, le gingembre, l’huile de sésame et le citron complètent bien les parfums du chou. • Pour un potage ultra vitaminé, on combine le chou borécole avec de la patate douce, des carottes, de l’oignon et des herbes au choix. • On combine au robot culinaire du chou vert frisé, de l’ail, du parmesan, des noix (ex. Grenoble, pistaches, noisettes) et de l’huile d’olive pour une savoureux pesto. Parfait pour accompagner les pâtes, la volaille, le poisson ou pour garnir les sandwichs et pizzas.

Le saviez-vous?

• Le chou vert frisé coûte moins de 3,00$ l’unité. Un investissement santé très économique! • Le borécole est extrêmement riche en vitamine K, une vitamine qui est nécessaire pour la synthèse de protéines qui collaborent à la coagulation du sang. Elle joue aussi un rôle dans la formation des os. • Les conditions météo québécoises permettent la culture du chou vert frisé en été. À essayer dans nos jardins à la maison!

CHIPS DE CHOU FRISÉRECETTE DE RICARDO

  • 1,5 litre (6 tasses) de feuilles de chou frisé (kale),  sans la tige et effeuillées
  • 30 ml (2 c. à soupe) d’huile d’olive
  •  Sel et poivre

Préparation

1. Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Tapisser deux plaques de cuisson de papier parchemin.

2. Dans un grand bol, mélanger les feuilles de chou avec l’huile pour bien les enrober. Saler et poivrer. Étaler sur une plaque. Cuire au four environ 7 minutes de chaque côté ou jusqu’à ce que le bout des feuilles soit légèrement doré. Réserver.

Tarte aux légumes sur croûte au yogourt

Publié le 20 février 2014

Je dois d’abord remercier ma maman car c’est elle qui m’a fait découvrir le beau livre de Marie-Joanne Boucher : "Petites et grandes fourchettes", publié par Les Éditions Transcontinental. Un livre sans prétention, qui offre des idées savoureuses et qui mise sur un minimum d’organisation. On adore! Mère de famille, Marie-Joanne a tenu compte des goûts des petits afin de charmer un maximum de papilles gustatives. Défi relevé!

J’ai eu un gros coup de cœur pour sa recette de TARTE AUX LÉGUMES SUR CROÛTE AU YOGOURT. Tout d’abord, quelle merveilleuse idée cette croûte : de la farine (on peut faire 1/2 farine blanche – 1/2 farine de blé entier), de la poudre à pâte, du sel, du beurre (j’en ai mis moins!) et du yogourt nature. La croûte est moelleuse…un peu comme un bon pain frais! Ensuite, c’est le genre de recette parfaite pour récupérer les légumes qui traînent dans le frigo… à cuisiner vers la fin de la semaine!

Tarte legumes

Préparation : 30 minutes / Cuisson : 40 minutes

 

Pâte

  • 1 1/4 t (310 ml) de farine tout usage
  • 2 c. à thé (10 ml) de poudre à pâte
  • 1/4 c. à thé (1 ml) de sel
  • 1/2 t (125 ml) de beurre froid coupé en cubes
  • 1/2 t (125 ml) de yogourt nature

Garniture

  • 2 t (500 ml) de légumes cuits à la vapeur coupés en morceaux de grosseur uniforme (brocoli, chou-fleur, carottes, etc.)
  • 1 petit oignon coupé en tranches fines
  • 1/3 t (80 ml) de mayonnaise
  • 1 petit bouquet de basilic (ou d’oseille) frais, haché finement
  • 1 t (250 ml) de cheddar fort râpé
  • 2 tomates coupées en tranches fines
  • Sel et poivre

Préparation

  1. Préchauffer le four à 450F (230C).
  2. Mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Ajouter le beurre et le défaire en tout petits morceaux à l’aide de deux couteaux, de façon à l’intégrer au mélange de farine. Incorporer le yogourt en brassant à la fourchette. Avec les mains, former une boule avec la pâte. Si elle est trop sèche, ajouter un peu de yogourt (de mon côté, j’en ai ajouté!). Réserver.
  3. Mélanger les légumes cuits, l’oignon, la mayonnaise, le basilic et le fromage. Réserver.
  4. Sur un plan de travail fariné, abaisser la pâte, puis déposer l’abaisse dans un moule à tarte de 9 po (23 cm) ou dans deux moules de 4 1/2 po (11 cm) de diamètre, en prenant soin de courvrir le pourtour.
  5. Étendre la garniture de légumes dans l’abaisse, couvrir des tranches de tomate et assaisonner de sel et de poivre, au goût.
  6. Cuire au four pendant 10 minutes. Réduire la température à 350F (180C) et poursuivre la cuisson 30 minutes. Laisser reposer 5 minutes avant de servir.

Bon appétit et bonne découverte!

La cuisine est devenue pornographique

Publié le 17 décembre 2013

Outre les classiques, nous avons assisté à quelques surprises. La cuisine a poursuivi sa montée fulgurante en passant du 12e rang en 2007 à la 5e position en 2013, devant les nouvelles économiques ! Même l’actualité fédérale n’a pas résisté face à la montée des Ricardo de ce monde.

Soulignons par ailleurs que le poids médias des livres de cuisine au Québec pendant une semaine représente l’équivalent de l’intérêt global pour 30 minutes d’une partie moyenne du CH. Tout le reste de l’industrie du livre ne représente en une semaine que 45 secondes d’une partie moyenne du CH.

On n’a jamais autant parlé cuisine dans les médias. On n’a jamais vendu autant de surgelés dans les épiceries. C’est un peu comme le hockey du CH. On n’en a jamais autant parlé, mais on ne pratique pas plus de sport pour autant. La cuisine est passée de la fonction de « service » à celle de « divertissement ». On ne donne même plus les recettes ! Devant les émissions de cuisine, nous sommes devenus voyeurs ou exhibitionnistes, et nous recherchons des sensations par procuration. La cuisine est devenue pornographique.

Source : INFLUENCE – ÉTAT DE LA NOUVELLE,  BILAN 2013 QUÉBEC

Plus de fruits et légumes dans la boîte à lunch

Publié le 16 septembre 2013

Après avoir avalé un bon déjeuner, on souhaite que nos enfants mangent bien à l’heure du lunch, question d’avoir l’énergie nécessaire pour favoriser de bons apprentissages scolaires. Comme les fruits et légumes représentent des alliés précieux d’une bonne santé, il importe d’en savourer assez chaque jour. Zoom sur une brochette colorée de stratégies pour faciliter leur consommation à l’heure du dîner.

Objectif : quatre sur quatre

Une alimentation saine ne repose pas uniquement sur la consommation suffisante de fruits et légumes. Puisqu’aucun aliment ne contient à lui seul tous les nutriments dont le corps a besoin pour bien fonctionner, la notion d’équilibre alimentaire est primordiale au bien-être des enfants. Ainsi, lorsque vous préparez la boîte à lunch de vos petits (et grands!), tentez de regrouper des aliments des quatre groupes alimentaires. Un dîner équilibré, c’est par exemple, un sandwich aux œufs (pain : produit céréalier + œufs : viandes et substituts), des crudités (légumes), un yogourt pour le dessert (lait et substituts) et un fruit pour la collation.

Les collations sont importantes pour les enfants puisqu’ils ne peuvent pas manger, d’un seul coup, autant de nourriture que les adultes. Prévoyez une collation pour la matinée et si votre enfant va au service de garde, il peut s’avérer intéressant d’en ajouter une deuxième. Comme plusieurs enfants ne consomment pas assez de fruits et légumes ainsi que de lait et substituts, pensez à offrir ces aliments en priorité. Mini carottes accompagnées de fromage, yogourt à boire, compote de fruits sans sucre ajouté en sachets, yogourt aux fruits, pomme, etc.

Petits besoins, petites portions!

On recommande aux enfants âgés de 4 à 8 ans de consommer chaque jour cinq portions de fruits et légumes et aux enfants de 9 à 13 enfants, six portions. Trésor n’a pas besoin d’engloutir une montagne de fruits et légumes pour combler ses besoins puisque les portions sont de petites tailles. Par exemple, une portion correspond à : une pomme ou une prune moyenne, une tige de céleri, 20 raisins, une tranche d’ananas, 125 ml (1/2 tasse) de fruits ou de légumes coupés. Pour aider vos petits à combler leurs besoins journaliers, mettez au moins une portion de fruit et au moins une portion de légume dans leur boîte à lunch.

Vive les sandwichs aux nouvelles saveurs

Les sandwichs sont  toujours très populaires auprès des enfants. Pour les renouveler, jazzez  les garnitures afin de créer des saveurs originales et différentes. Par  exemple :

  • Ajoutez des petits cubes de pomme et de céleri dans une garniture au thon.
  • Ensoleillez les préparations de saumon avec des cubes d’ananas ou de mangue. Les enfants adorent les notes sucrées.
  • Insérez des raisins de Corinthe ou des canneberges séchées dans une belle  tranche de fromage Brie. Superbe pour agrémenter un sandwich au  poulet ou au jambon.
  • Remplacez  « LA » feuille de  laitue Iceberg par une portion plus généreuse de luzerne,  d’épinards ou de roquette. Si le « feuillage » fait      peur à votre  enfant, hachez finement les verdures puis mélangez-les à même votre  garniture (ex. aux œufs, au tofu).
  • Insérez des tranches de concombre dans n’importe quel type de sandwich. Croquant et fraîcheur assurés!
  • Ajoutez des tranches de poire ou de pomme dans un sandwich au poulet grillé.
  • Essayez des carottes râpées dans un sandwich aux œufs.
  • Variez la routine en préparant un sandwich végétarien. Combinez des  légumes grillés avec un fromage apprécié par votre enfant.
  • Mélangez le fromage à la crème avec un filet de miel et des petits morceaux  de raisins frais et d’abricots séchés. Parfait pour renouveler un  sandwich au jambon.

Pour consulter la recette, cliquez ici.

Les brochettes : amusantes et nutritives

Que  ce soit pour accompagner le repas, pour servir en guise de dessert ou  pour la collation, offrez des brochettes de fruits ou de légumes. Comme  les enfants aiment manger avec leurs mains, les cubes de fruits et de  légumes font généralement fureur. Pour un succès assuré, demandez-leur  de vous aider à les préparer. Au goût, accompagnez les brochettes de  fruits d’un yogourt ou d’un pouding afin que les enfants puissent y  tremper leurs fruits. Idem pour les légumes. Pensez aux trempettes  nutritives à base de yogourt grec ou alors optez pour la vinaigrette  préférée de votre enfant (ex. italienne). Pour des brochettes plus  rassasiantes, enfilez quelques cubes de fromage.

Pour la recette, cliquez ici.

Bien hydratés pour bien performer

Comme  vous le savez, l’eau  est essentielle à la vie : elle compose jusqu’à  75 % du poids du corps  d’un enfant. Or, pour fonctionner à leur plein  potentiel sur les bancs  d’école, les enfants ont besoin d’être bien  hydratés. Lorsqu’une  personne ne boit pas suffisamment, le sang épaissit  et les éléments  nutritifs se rendent plus lentement aux cellules,  entraînant de la  fatigue. Ainsi, pour aider vos enfants à être alerte  physiquement et  mentalement, n’oubliez pas d’inclure des boissons dans  leur boîte à  lunch : bouteille d’eau, lait, boisson de soya, jus de  fruits 100 %  purs, jus de légumes, etc. D’une journée à l’autre, tentez de varier  les choix de liquides. Si le cœur vous en dit, préparez des  smoothies, à  base de fruits et de légumes (ex. boisson d’amande, épinards, mangues  et fraises surgelées, banane). Une délicieuse façon  d’ajouter plus de fruits et légumes au menu des enfants.

Rien ne  sert de préparer  des boîtes à lunch hyper nutritives si vos enfants ne  les mangent pas.  Pour augmenter les chances qu’ils apprécient leur  dîner, impliquez-les  dans la préparation. Demandez à votre enfant quel  fruit il aimerait  manger à la collation? Quel légume aimerait-il essayer  dans son  sandwich? Quel fruit souhaite-t-il tremper dans son yogourt  préféré  pour le dessert? Si votre enfant est difficile, gardez les  découvertes  alimentaires pour la maison. Dans la boîte à lunch, misez  plutôt sur  des fruits et légumes appréciés. Une bonne stratégie pour que  ceux-ci  ne reviennent pas à la maison le soir! Bonne rentrée à tous.

Source : Mon article du mois de septembre 2013 pour le site  mamanpourlavie.com.

Quiz sur les brocolis et les choux-fleurs du Québec

Publié le 12 août 2013

Saviez-vous que les crucifères sont des herbes caractérisées par leurs fleurs à quatre pétales disposées en croix, d’où l’adjectif crucifère, du latin crux (croix)? Faites mûrir vos connaissances sur deux célèbres crucifères à l’aide de mon questionnaire.

Questions

1. Une portion de 250 ml (1 tasse) de brocoli comble 100 % :

a) des besoins quotidiens en vitamine C  b) des besoins quotidiens en potassium  c) des besoins quotidiens en vitamine A

2. Les choux-fleurs de couleur (vert, orange, violet) sont des organismes génétiquement modifiés.

Vrai ou faux?

3. Les choux-fleurs et les brocolis du Québec sont disponibles :

a) du 25 juin au 25 septembre  b) du 25 juin au 25 octobre  c) du 25 juin au 15 novembre

4. Les feuilles vertes du chou-fleur sont indigestes.

Vrai ou faux?

5. Le brocoli est très riche en vitamine K, impliquée dans :

a) dans la formation des globules rouges  b) le processus de la coagulation sanguine  c) le processus de l’énergie

6. Il est recommandé de conserver le brocoli au frigo, enveloppé dans un sac de plastique perforé.  

Vrai ou faux?

7. Les choux-fleurs colorés du Québec sont disponibles :

a) de juillet à novembre  b) de septembre à octobre  c) d’août à novembre

8. Le brocoli traverse les frontières de la France sous le nom « brocco français ».

Vrai ou  faux?

9. De nombreuses études scientifiques indiquent que les légumes crucifères, dont font partie le brocoli et le chou-fleur, sont parmi les principaux détenteurs de propriétés anticancéreuses associées à la consommation de fruits et légumes.

Vrai ou faux?

10. Une portion de 250 ml (1 tasse) de chou-fleur offre :

a) 25 calories  b) 30 calories  c) 35 calories

Réponses :

1. a.  Le brocoli se distingue par sa richesse en vitamine C, comblant effectivement la totalité de nos besoins quotidiens par portion de 250 ml (1 tasse) cru. D’ailleurs, cette même portion de brocoli contient plus de vitamine C qu’une orange moyenne! Le chou-fleur est également reconnu pour être une excellente source d’acide ascorbique : 250 ml (1 tasse) cru comble 80 % des besoins quotidiens en vitamine C.

 

2. Faux. Les choux-fleurs de couleur (vert, orange, violet) ne sont pas colorés artificiellement. Leurs belles couleurs viennent de pigments 100 % naturels. Ainsi, la couleur verte est due à la présence de chlorophylle dans le chou-fleur, la couleur violette vient de pigments appelés « anthocyanes » alors que la couleur orange vient des carotènes.

 

3. c. Du 25 juin au 15 novembre. Pour encourager les producteurs d’ici et      maximiser la saveur et les  bienfaits dans votre assiette, consultez le tableau de  disponibilité des fruits et légumes québécois en consultant le Calendrier des disponibilités.

 

4. Faux. Au contraire! Les  feuilles vertes du chou-fleur sont comestibles. Par exemple, vous  pouvez les ajouter à vos soupes et potages. Aussi, ne jetez pas la  tige de votre chou-fleur ni le tronc de votre brocoli. Une fois pelés, ils sont      savoureux consommés crus avec une trempette ou dans les sautés asiatiques. Moins de gaspillage, plus d’argent dans vos poches!

 

5. b. Une portion de 250 ml (1 tasse) de  brocoli cru comble 100 % des besoins quotidiens en vitamine K.  Cette vitamine doit sa lettre « K » au rôle important qu’elle joue dans  le processus de la coagulation du sang, dite koagulation en  danois. De plus, la vitamine K favorise la formation des os. Les légumes verts, comme le brocoli, les épinards, les choux de  Bruxelles et les petits pois      figurent parmi les meilleures sources de vitamine K.

 

6. Vrai. Entier et non lavé, le brocoli se conserve environ 5  jours au frigo lorsqu’il est enveloppé dans un sac de plastique perforé. À noter qu’il n’est pas recommandé d’emballer le  chou-fleur dans un sac de plastique pour le conserver. On peut rabattre les feuilles sur les fleurs et le conserver dans le bac à légumes, la tête en bas.

 

7. b. De septembre à octobre.  Pour profiter au maximum des pigments et des nutriments des  choux-fleurs colorés, consommez-les crus plus souvent. Par exemple,  égayez vos plateaux de crudités avec du chou-fleur mauve, ajoutez du chou-fleur vert dans une salade de pois chiches et garnissez votre       pizza de petits fleurons de chou-fleur orangé. Pour des mariages  savoureux      et réussis, mariez le petit goût légèrement soufré du  chou-fleur avec des noix comme des pignons ou des pistaches, des fromages doux ou forts comme le brie et le parmesan ainsi que des  fruits séchés comme les canneberges. Légèrement cuits à la vapeur,  les choux-fleurs colorés sont charmants dans les plats de pâtes ou  comme accompagnements aux poissons et viandes grillés.

 

8. Faux. Selon certains écrits, il semble que le brocoli fût son entrée en  France via les bagages de Catherine de Médicis sous le nom  « d’asperge  italienne », et ce, au début du XVIe siècle. Plusieurs années passèrent avant qu’il s’installe ensuite en Amérique dans les années 1930.

 

9.  Vrai. Le brocoli et le chou-fleur contiennent de fortes  concentrations de « glucosinolates », des composés qui libèrent un  arsenal de substances qui freinent le développement de certains  cancers. Afin de profiter pleinement du potentiel anticancéreux des crucifères, il est suggéré de bien les mastiquer, de les consommer  crus ou d’opter pour une cuisson rapide, dans un minimum de  liquide (ex. vapeur, sautés à la poêle). Manger des crucifères est  également associé à un plus faible risque de souffrir de maladies cardiovasculaires. Voilà d’excellentes raisons pour en manger plus souvent!

 

10. a. Seulement 25 calories! Au-delà  d’être riches en nutriments précieux pour la santé, le brocoli et  le chou-fleur constituent des atouts « minceur » par  excellence. Voilà pourquoi les spécialistes de la santé nous  recommandent      de manger en plus grande quantité, chaque jour, des  fruits et légumes.      Puisque les différents groupes couleur sont liés  à des bienfaits différents, consommez des fruits et légumes aux  couleurs variées : blanc-brun, jaune-orangé, rouge, vert et  bleu-violet. Pour le plaisir et la santé, savourez de 5 à 10  portions de fruits et légumes chaque jour. Bon appétit!

Pour découvrir la recette de Tartines au thon et au brocoli de Ricardo, téléchargez le savoureux guide Coup de cœur pour les brocolis et les choix-fleurs du Québec.

Article rédigé pour le site de mamanpourlavie.com – août 2013.

L’huile de noix de coco: un bon choix?

Publié le 7 août 2013

Depuis quelques temps, on entend beaucoup parler de l’eau de coco et de l’huile de la noix de coco. On prétend que ces aliments sont extraordinaires pour la santé alors qu’on sait très bien que la noix de coco est riche en acides gras saturés, des matières grasses reconnues pour affecter négativement la santé du cœur. Alors, est-ce que les gras saturés de la noix de coco font exception?

Les acides gras ne sont pas tous égaux…

L’huile de noix de coco, aussi appelée huile de coprah, est composée à 87% d’acides gras saturés dont la moitié sont présents sous forme d’acide laurique, aussi retrouvé dans le lait maternel. Contrairement à la majorité des gras saturés, l’acide laurique semble bénéfique pour le cœur, ce qui conférerait à l’huile de coco un impact neutre sur la santé cardiovasculaire. Ainsi, l’huile de coco serait plus avantageuse pour la santé que le beurre et le shortening mais pas autant que les huiles riches en gras insaturés (ex. huile d’olive, huile de canola). NE REMPLACEZ DONC PAS VOS BONNES HUILES VÉGÉTALES PAR DE L’HUILE DE NOIX DE COCO. Certes, vous pouvez utiliser l’huile de noix de coco vierge pour ajouter une agréable note exotique à vos plats et desserts (pâtes brisées, muffins) mais n’en faites pas votre huile de tous les jours.

 

 

L’eau de coco : décevante au goût

Avec toute cette effervescence autour de l’eau de coco, je me devais d’y goûter. J’ai donc acheté une bouteille ZICO – de l’eau de coco pure de première qualité, non faite de concentré.  Ouf et re-ouf… disons que j’ai eu de la difficulté à boire une deuxième gorgée tellement la saveur m’a déplu. Et pourtant, j’adore la noix de coco! Bref, si vous aimez l’eau de coco, c’est un autre liquide qui peut contribuer à bien vous hydrater au quotidien. Cela dit, à mon avis, l’eau "ordinaire" sera toujours la meilleure façon de s’hydrater puisqu’elle ne renferme aucune calorie.

 

 

Trois idées de collations avec du beurre d’arachide

Publié le 1 août 2013

Depuis que je suis toute petite, je raffole du beurre d’arachide. Pendant des années, mon déjeuner était composé de trois rôties au beurre d’arachides… jusqu’au jour où le médecin, de connivence avec ma maman, m’annonce que j’ai trop de beurre d’arachide "dans mon sang"! Encore aujourd’hui, je craque pour les beurres de noix mais particulièrement pour le beurre de "peanut". Voilà pourquoi j’avais envie de vous partager les trois recettes ci-dessous, provenant du Bureau canadien de l’arachide. Ce sont des idées de collations nutritives et originales, qui peuvent être préparées à l’avance. On peut les savourer le matin, comme collations au retour de l’école ou au bureau. Bonnes découvertes!

 

Bouchées congelées à la banane et au beurre d’arachide trempées dans du chocolat

Une recette qui peut être cuisinée d’avance et qui se conserve au congélateur.

Bouch+®es congel+®es +á la banane et au beurre dÔÇÖarachide tremp+®es dans du chocolat_ 

Temps de préparation : 5 minutes

Temps de congélation : 1 heure

Donne 15 bouchées à la banane

Ingrédients

  • 4 oz (115 g) chocolat semi‐sucré ou au lait, haché
  • 1 c. à table (15 ml) beurre d’arachide
  • 1 tasse (250 ml) arachides finement hachées
  • 2 grosses bananes, coupées en rondelles de 1,5 pouce (4 cm)

Préparation

1. Faites fondre le chocolat au bain‐marie ou au four à micro‐ondes, puis ajoutez le beurre d’arachide.

2. Mettez les arachides dans un grand plat peu profond. Faites rouler 3 à 4 rondelles de banane dans le mélange de chocolat et de beurre d’arachide et enrobez‐les bien du mélange.

3. Enlevez les morceaux de banane à l’aide d’une fourchette et mettez‐les dans le plat contenant les arachides. Faites rouler les morceaux de banane enrobés de chocolat dans les arachides. Une fois entièrement enrobées, mettez les bouchées sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier parchemin.

4. Répétez avec le reste des rondelles de banane, en faisant fondre le chocolat de nouveau si nécessaire. Une fois terminé, mettez la plaque au congélateur.

5. Quand les bouchées sont congelées, conservez‐les dans un sac de congélation ou un récipient hermétique. Laissez décongeler les bouchées 8 à 10 minutes avant de les servir pour vous assurer que, tout en demeurant congelées, elle soient faciles à manger.

 

Hoummos au beurre d’arachide

Voilà une façon ingénieuse d’amener les enfants à manger plus de légumes!

Hoummos au beurre dÔÇÖarachide_

Temps de préparation : 5 minutes

Donne 500 ml (2 tasses)

Ingrédients

  • 1 boîte pois chiches, égouttés et rincés (19 oz/ 540 ml)
  • ¼ tasse (60 ml) eau chaude
  • ¼ tasse (60 ml) beurre d’arachide
  • ¼ tasse (60 ml) jus de citron
  • ½ c. à thé (2 ml) cumin moulu
  • ½ c. à thé (2 ml) sel
  • 1 pincée poivre de Cayenne (facultatif)
  • Servir avec des carottes, des céleris, des concombres et des poivron rouges
  • Craquelins

Préparation

1. Mettez tous les ingrédients dans un robot culinaire ou un mélangeur. Réduisez en purée jusqu’à l’obtention d’une consistance onctueuse. Servez avec des légumes et des craquelins.

Conseil : pour une consistance plus liquide, mettez davantage d’eau ou de jus de citron, selon le goût.

 

Barres de céréales aux deux arachides

Une collation saine et moins sucrée que celles que l’on trouve dans les épiceries et ce, sans additifs, colorants ni agents de conservation. On aime ça!

Barres de céréales aux deux arachides

Donne 14 barres

Temps de préparation : 10 minutes

Temps de refroidissement : 1 heure

Temps de cuisson : 25 minutes

Ingrédients

  • 2 tasses (500 ml) flocons d’avoine à l’ancienne
  • ¾ tasse (175 ml) arachides hachées
  • ¼ tasse (60 ml) raisins secs
  • 2 c. à table (30 ml) graines de lin moulues (facultatif)
  • ½ c. à thé (2 ml) cannelle
  • ¼ c. à thé (1 ml) sel
  • ⅓ tasse (75 ml) miel liquide
  • ¼ tasse (60 ml) beurre d’arachide
  • ¼ tasse (60 ml) cassonade
  • 3 c. à table (45 ml) beurre

Préparation

1. Préchauffez le four à 325°F (160°C). Graissez une plaque de cuisson de 8 x 8 po (20 x 20 cm) et recouvrez-la minutieusement de papier parchemin. Dans un grand bol, mélangez l’avoine, les arachides, les raisins secs, les graines de lin, la cannelle et le sel.

2. Faites chauffer le miel, le beurre d’arachide, la cassonade et le beurre dans une casserole de taille moyenne à feu moyen élevé. Mélangez constamment jusqu’à ce que le sucre ait fondu et que le mélange bout sur les bords de la casserole, environ 1 minute. Versez le tout sur le mélange d’avoine et mélangez bien.

3. Humidifiez vos doigts et pressez fermement le mélange sur la plaque. Faites cuire dans le four préalablement chauffé de 25 à 30 minutes, jusqu’à ce que les bords prennent une couleur dorée.

4. Laissez entièrement refroidir sur la plaque. À l’aide du papier parchemin, déplacez la préparation sur une planche à découper, puis enlevez le papier. Tranchez en barres et conservez‐les dans un récipient hermétique.

 

Pour plus d’informations sur ces recettes ou sur le Bureau canadien de l’arachide, vous pouvez contacter madame Bridget Ann Peterson de Massy Forget Langlois relations publiques : 514.842.2455 poste 26.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 48 followers